Mercredi 04 novembre 2020 par Alexandre Abellan

Mis au ralenti par la pandémie de coronavirus, le marché vietnamien reste stratégique alors que la suppression d’ici dix ans des taxes à l’importation va créer de nouvelles opportunités concurrentielles.

Après des croissances annuelles de 6 à 8 % des importations de vins sur les dernières années, le marché vietnamien prend de plein fouet la récession économique liée à la crise sanitaire du coronavirus en 2020. « Les exportations ont chuté cette année. L’impact du covid-19 est fort sur le secteur des vins » explique Thanh Oanh Ton Thien, la chargée de développement Agriculture et Agroalimentaire pour Business France Vietnam. Depuis Ho Chi Minh Ville, l’experte rappelle que le « Vietnam est pays de tourisme. Beaucoup d’hôtels et de restaurants et bars sont fermés à cause de l’absence des touristes et de la classe moyenne. Les consommateurs font plus attention à leurs dépenses. »

lire plus