Jeudi 07 janvier 2021 par Alexandre Abellan

La crise sanitaire ne freine pas mais accentue la consommation brésilienne, avec des perspectives de croissance prometteuse pour toutes les gammes de prix malgré le poids des taxes.

La pandémie de covid-19 n’y a rien fait, au contraire. Pour bien illustrer la croissance du marché brésilien en 2020, il suffit d’un chiffre. L’an passé, la consommation par habitant était de 2,7 litres de vin par ans. Soit une hausse de 28 % par rapport à 2019 rapporte Hugo Pichon, le chargé d’affaires export vins et spiritueux de Business France à Rio. Certes moins consommé que la bière ou la cachaça, « le vin est en train de prendre sa place. Il est prévu que ces volumes se maintiennent après la crise » note l’expert.

lire plus